Barrages hydro-électriques de La Severaisse

§.

Les centrales électriques de La Séveraisse

Barrage-de-la-Severaisse.jpg

Retenue d’eau sur La Séveraisse près de Saint Maurice 

.

Au début du siècle dernier, grâce aux technologies naissantes de nombreux barrages ont vu le jour en France avec production d’électricité. Pour mettre de l’ordre dans ces nouvelles constructions, l’Etat a promulgué une loi le 16 octobre 1919, stipulant : « nul ne peut disposer de l’énergie des marées, des lacs et des cours d’eau, quel que soit leur classement, sans une concession ou une autorisation de l’Etat ».

 Toutes les concessions et autorisations données à cette époque l’ont été pour 75 ans en général et ont expiré entre 1995 et 2010. Pour donner un ordre d’idée la centrale de Saint Firmin a fonctionné à partir de 1928. 

Vers 2010  l’Etat a fait un appel d’offres pour confier l’exploitation des barrages hydroelectiques du Valgaudemar  (y compris la centrale électrique de Saint Firmin). Les journaux pouvaient titrer à l’époque « La Séveraisse risque de passer d’EDF au privé ». 

.

 Usine electricite saint firmin

 Usine électrique de Saint Firmin (collection Robert Faure). Elle a été ouverte en 1928.

.

Les inquiétudes de 2008-2010 concernant cette privatisation

  Les grand thèmes d’inquiétude à cette époque étaient les suivants (peut-être certains restent d’actualité) :

« Cahier des charges flou »,

« tentation de spéculer sur la production d’électricité »,

« gestion des cours d’eau privatisée »,

« incertitudes sur le statut des salariés »,

« questions autour de l’entretien et de la sécurité des ouvrages »…

 Pour conclure : « les conséquences de cette privatisation rampante pourraient être lourdes »

 Concernant l’emploi :

  M. Robert Gerenton affirmait en 2011 : « Tous les salariés qui ont construit leur vie dans la vallée, et qui ont, éventuellement, un conjoint dont l’activité n’est pas mobile sont un peu anxieux » et de poursuivre :

 » Ils sont d’autant plus inquiets que la cession de la concession de la Séveraisse dans les Hautes-Alpes, passée d’EDF au privé , s’est soldée par des créations d’emplois dont aucun n’a le statut des industries électriques et gazières, qui garantit un certain nombre de droits, notamment en matière de protection sociale.» ou encore « les salariés ont été très peu pris en considération« . 

.

La-Severaisse.jpg

 La Séveraisse. Au fond,  on voit  la vallée du Champsaur et la majestueuse chaine du Faraud.

.

Finalement en 2011, c’est l’entreprise « Forces hydrauliques de la Séveraisse » qui emporte le contrat.

Filiale du groupe CHCR, l’entreprise créée par Franck Adisson (et son oncle) est  basée à L’argentière la Bessée. C’est elle qui a emporté l’appel d’offres de l’Etat devant EDF. Ce n’était qu’une demi surprise. Ce groupe privé semble l’avoir emporté grâce à son projet de réalisation d’une 2eme centrale électrique à Saint Firmin.  Ce « Saint Firmin II » avait été prévue dès 1928 par EDF mais n’avait jamais été réalisée.

Le grand projet dénommé « Saint Firmin II » devrait aboutir au printemps 2015.

Le projet de la société ‘Forces hydrauliques de la Séveraisse » consiste à augmenter de 23 % la quantité d’énergie produite par la vallée du Valgaudemar. Pour cela, la nouvelle centrale « Saint Firmin II » est en cours de réalisation…..au pas de charge. Sa production électrique s’ajoutera à celles de Saint-Maurice, La Trinité et « Saint-Firmin I ». Beaucoup dans la vallée doutaient des capacités de cette jeune entreprise à réaliser ce projet de grande envergure…. Et pourtant force est de constater que les travaux sont menés rondement et à priori dans les délais.

.

Les explications de Fanck Adisson

Franck Adisson est connu car il a été médaillé d’or en canoë aux jeux d’Atlanta en 1996 et multi médaillé par ailleurs.

Il s’est reconverti juste après ces exploits sportifs dans l’hydroélectrique en étant employé d’EDF. Ensuite avec son oncle, il a créé cette entreprise qui siège à L’argentière la Bessée. Extrêmement dynamique, cette jeune entreprise devrait acquérir une dizaine de centrales hydroélectriques dans les années à venir. Ces acquisitions multiples (certes après appel d’offres) font très peur aux écologistes et France-Info s’en faisait l’écho encore récemment.

Elle va aussi construire une toute nouvelle centrale sur le torrent de Bouchouse à La Roche-de-Rame avec une production de 1600 kWh par an.

Avec La Severaisse, c’est la première fois qu’EDF voyait échapper une concession.

 

Franck-Adisson.jpg

.

Cliquez sur l’image pour découvrir le projet Saint Firmin 2. C’est une petite interview  bien ficelée (réalisée par Radio D’Ici) de Franck Adisson créateur de la société « Forces hydraulique de La Séveraisse ». Derrière ce calme…beaucoup de détermination. La centrale de Saint Firmin 2 produira l’équivalent de la consommation en électricité de 15000 personnes.

 

Des travaux pharaoniques pour construire la 2eme centrale de Saint Firmin (St Firmin II)

Les 3 photos qui suivent ont été trouvées sur le Dauphiné.com   (vous pouvez y trouvez une dizaine d’autres photos)

 

a-barrage-severaisse-5.JPG

Tubes d’acier de 2 mètres de diamètre arrivant de turquie dans le port de Toulon. Ils ont été transportés par camions vers le Valgaudemar.

     

centrale-electrique-severaisse.JPG

.

Sur place les tuyaux sont assemblés et soudés  pour former la conduite forcée qui alimentera la centrale hydroélectrique. Regardez bien à l’intérieur du tuyau il y a une personne. La prise de vue nous trompe un peu (effet d’optique) sur les réelles dimensions de l’ouvrage (2 m de diamètre).

 

Centrale-electrique-severaisse--2-.JPG

.

Avant la pose des tuyaux, un support en béton est mis en place mais également des piliers en béton, des murs….Gros travail donc…..Les 3 dernières photos ont été trouvées sur le Dauphiné.com

Franck adisson annonce :  » Nous effectuerons un suivi environnemental pendant sept ans avec des études biologiques et hydrobiologiques pour 350000 euros. Nous effectuerons aussi un surinvestissement d’1,5 million d’euros pour paysager la conduite forcée du nouveau barrage. Et 20 000 euros par an pour des mesures liées à l’environnement. On veut créer un sentier pédagogique sur l’eau et l’énergie. »

.

La Severaisse en photos :

 

La-Severaisse-copie-1.jpg

Pont du Casset (en amont de La Chapelle)

.

Severaisse-2.jpgLa Severaisse juste en aval du Casset. 

.

Severaisse-3.jpg  La Severaisse en aval de La Chapelle, objectif tourné vers le massif de l’Olan 

.

severaisse-4.jpg

 La Severaisse prise d’un pont proche de La Loubière.

.

Canoe-Severaisse.JPG Pour terminer une séquence intéressante de Canoë sur La Séveraisse. Pour la voir cliquez sur l’image.  

.

A priori les centrales hydroéléctriques ne gêneront en rien les activités sportives car elles sont bien plus en aval. Nous parlions en début d’article des craintes des riverains, des écologistes, des clubs de sports. En voyant ces photos et cette séquence  on comprend…… bien-sûr.

Pour lire l’article sur La Chapelle en Valgaudemar : Cliquez ICI

Pour lire l’article sur le Gioberney Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur « les Oules du Diable » Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur la privatisation des barrages de La Séveraisse Cliquez ICI.
Pour les photos anciennes de La Chapelle Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur Villar Loubière : Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur Saint Firmin Cliquez ICI.
Histoire du château de Saint Firmin et reconstitution numérique Cliquez ICI.
Photos diverses du Valgaudemar Cliquez ICI  .  
Pour revenir à l’Accueil général du blog Cliquez ICI.

Leave a Reply

*

7 comments

  1. Pingback: Mémoire du Champsaur – Saint Firmin en Valgaudemar.

  2. Pingback: Mémoire du Champsaur – La Chapelle en Valgaudemar

  3. Pingback: Mémoire du Champsaur – Photos Valgaudemar

  4. Pingback: Mémoire du Champsaur – Photos anciennes du Valgaudemar

  5. Pingback: Mémoire du Champsaur – Villar Loubière

  6. MICHAEL DUBAKANGA

    Je suis Ingénieur en Bâtiment et Travaux Publics et Chercheur dans les domaines des barrages,hydraulique,génie de l’eau et hydrologie.Donc j’intéresse aux barrages

Next ArticlePhotos Valgaudemar