Saint Léger les Mélèzes

Saint Léger les Mélèzes

Vous allez découvrir la belle station de Saint Léger les Mélèzes (Hautes Alpes, 05) , à travers une trentaine de photos récentes mais également l’histoire de son château, l’histoire de l’église, les activités de la station…….

§

Le village fait partie du Parc National des Ecrins.

 

Saint Léger les mélèzes 2

Le village de Saint Léger les Mélèzes se situe à 1260m d’altitude (jusqu’à 2000m pour les plus hautes terres communales) et domine toute la vallée du Champsaur et le Drac. La vue est magnifique avec en particulier au Nord-Ouest le sommet du Chaillol et juste un peu plus loin la chaîne du Faraud.

 

Mairie de St Léger les mélèzes

Le centre du village. On peut repérer en bas l’office du Tourisme (pour aller sur le site officiel Cliquez ICI ), juste au dessus la façade de la Mairie avec le drapeau tricolore, et l’église du village. La commune comptait au dernier recensement 319 habitants. En 10 ans (de 1999 à 2009) la population a progressé de 39,9%.

.

La Mairie

Mairie de Saint léger

J’ai donc fait le tour du bâtiment pour voir l’entrée principale de la Mairie. Sur la gauche l’église. Monsieur le Maire s’appelle Gérard Martinez. Voici une adresse qui pourrait servir : Mairie de Saint-Léger-les-Mélèzes Place de l’Eglise, le Village 05260 SAINT LEGER LES MELEZES Mail : mairie.stleger05[@]wanadoo.fr Téléphone : 08 99 69 58 31. Pour aller sur le Site officiel de la Mairie Cliquez ICI

 

St Léger office du tourisme

Le bâtiment vu sous un 3eme angle. La photo a été prise relativement tôt et un jour férié…… On voit peu de monde dans les rues.

 

Son Eglise.

Eglise de saint léger

Cette église a été construite en 1870 à la place d’une petite chapelle très ancienne et délabrée, se trouvant pratiquement à la place du clocher actuel. Le clocher par contre a été construit 12 ans plus tard en 1882 grâce à une donatrice du village, Mme Honorine Roussel, et l’énergique curé Monsieur l’abbé Blanc arrivé en 1881.

.

eglise Saint Leger les mélèzesCette photo a été prise avec un certain degré de grand angle. Les piliers semblent donc un peu penchés.

 

Le clocher

Le clocher a été construit en 1882, 12 ans après l’église. L’abbé Blanc en donne le récit dans le registre de la Paroisse : » Madame Honorine Roussel vint me dire « Notre triste et affreux clocher jure à côté de notre belle église (terminée en 1870) et de notre belle cure, il faut en faire un beau ; je vous assure une somme de 10000 francs, cherchez le reste…… » . Ce clocher n’a été terminé qu’en 1886 après bien des péripéties et des mauvaises surprises…..

Voici le récit de cette longue construction : « Ils étaient cinq ouvriers, ils se mirent au travail. Au printemps 1884, les formalités étant faites, les matériaux préparés et les ouvriers prêts à travailler, le vieux clocher fut démoli et la première pierre du nouveau clocher fut posée et bénite solennellement en présence de toute la paroisse qui venait d’assister à la messe dite pour demander à Dieu que cette œuvre s’achève sans accident. Les fondations ont été creusées à plusieurs mètres de profondeur. Puis, ayant trouvé le terrain solide, on a commencé par un béton de 5 m au carré, tenant toute la surface du terrain et de 1,90 m d’épaisseur. C’est alors que mourut Madame Roussel, et que Monsieur le Curé se découragea. L’œuvre fut malgré tout continuée. La route qu’on appelle Chemin Neuf n’étant pas encore faite, il fallut transporter le sable du Drac à dos de mulets, par le chemin des Jacobs. Chaque dimanche, monsieur le Curé annonçait la corvée de la semaine et, le jour dit, tout le monde partait : les uns allaient tirer le sable du Drac et le transportaient en tombereaux jusque sur la grand’route, les autres le prenaient là et l’acheminaient à St Léger à dos de mulets. Les pierres furent toutes prises au-dessus du village, amenées en hiver en les faisant glisser sur la neige. Au Printemps, Monsieur le Curé fait reprendre le travail ; il s’aperçoit alors qu’il lui faudra d’autres échafaudages pour arriver au sommet. Effrayé par la dépense, et mesurant le manque de proportions de la flèche avec la tour Nord-Ouest du château, il prend un autre angle : voilà pourquoi notre clocher a une flèche légèrement brisée. Monsieur le Curé eut l’idée de ménager deux tombes au pied du clocher : l’une avait été trouvée au fond de l’ancien clocher, ce devait être celle d’un prêtre car on y avait trouvé un bénitier, une croix, plusieurs médailles -sur lesquelles on pouvait lire 1487 en chiffres romains- et un bonnet pointu en soie comme ceux que portaient les prêtres (avant le bonnet carré ou barrette). Les deux tombes ont été consacrées, l’une à Madame Roussel, l’autre à Mariane Brochier, les deux principales bienfaitrices. Ce clocher a nécessité trois années d’un travail opiniâtre : il n’a été achevé que l’été 1886. La croix taillée dans un bloc de pierre fut bénite le 24 juin 1886, jour de fête de St Jean-Baptiste. Le clocher mesure 36 mètres. Sa flèche très élancée est très singulière dans le Champsaur.

 

saint léger36 m de hauteur. Après lecture du texte précédent, on remarque effectivement que ce clocher est assez particulier dans ses proportions, unique en son genre dans le Champsaur, très élancé et brisé.

 

Le Château de Saint Léger les Mélèzes

Château de Saint Léger les MélèzesCette photo a été prise de l’église. La tour a été construite en 1612 par l’évêque de Gap pour défendre le château contre d’éventuelles attaques protestantes. Il faut savoir que le Champsaur a lourdement souffert des guerres de religion.

.

Chateau-de-Saint-leger-les-melezes

Voici comment M. Robert Faure présente le château de Saint Léger dans son « Encyclopédie du Champsaur » : »Ce château date du 15eme siècle et à la forme d’un quadrilatère. Salomon du Serre, évêque de Gap, l’a fait restaurer et entourer au 17eme siècle, d’une enceinte de murailles avec deux corps de logis carrés et deux tours d’angle pointues et deux vestiges de tours, enceinte qui existe toujours ».

Le château tel que nous le découvrons aujourd’hui est donc le résultat de constructions, agrandissements et modifications successives que nous allons résumer.

.

Résumé de son histoire :

Initialement, avant même de parler d’un château, il semblerait qu’un petit bâtiment central ait été construit par les moines de Cluny. Que venait faire l’Ordre de Cluny dans le Champsaur ? Guillaume le Pieux, duc d’Aquitaine eut le désir sur la fin de sa vie ( 893 ) d’ériger un monastère bénédictin à Cluny pour racheter en quelque sorte sa vie tumultueuse et probablement quelques remords de conscience. Il s’adressa à l’abbé Bernon.
Les débuts furent difficiles, mais rapidement et grâce au 2eme abbé, ODON qui lui succéda en 926, l’abbaye pris de l’importance au point d’obtenir du pape Jean XI en 931 de devenir un ordre religieux à part entière : l’ordre de Cluny. Dans les décennies suivantes, cet ordre devint très prospère en vocations et en biens matériels. Il décida d’évangéliser de nombreuses régions de France dont le Champsaur, probablement au 11eme siècle.

Cette évangélisation du Champsaur commença par la construction d’une église importante au Glaizil avec sa tour Romane unique en son genre ! (art Roman primitif). Cette tour a été détruite en 1960. L’ordre construisit également un prieuré à Saint Léger les Mélèzes à l’emplacement du futur château.

Pour les plus férus d’histoire, on peut se souvenir qu’en l’an 980, St Mayeul, abbé de Cluny (personnage de l’église très important à l’époque) a été fait prisonnier par les Sarrazins non loin de Saint Léger; l’émoi fut tel que cela déclencha le début de la « reconquête des Alpes » par les Comtes de Provence pour libérer la région des bandes arabes.

Au 15eme siècle, les textes ne parlent plus de prieuré mais pour les uns de maison forte et les autres de château.

Une certitude : en 1612, l’évêque de Gap (fils du Seigneur de Saint Léger) Salomon du Serre, propriétaire des lieux, agrandit, embellit et fortifie ce château. En effet une muraille de défense est construite avec quatre tours aux angles. Deux sont encore intactes de nos jours : l’une abrite une forge et l’autre un pigeonnier. Les deux autres sont en partie détruites. Il faut savoir qu’en 1612, la région sort tout juste de 50 ans de violents affrontements entre protestants et catholiques. L’évêque, désire donc protéger son château. Mais en réalité en 1612 ces affrontements sont terminés. Tout le Champsaur est sous l’autorité du Duc de Lesdiguières (protestant) qui finalement pacifie et répare tous les dégâts causés par ces guerres.

 

Château de Saint léger

Mgr Salomon du Serre, construisit donc ces fortifications très tardivement. A ma connaissance (je fais des recherches en ce sens) ces fortifications ne serviront pas……..sauf à l’égard des touristes et photographes de mon espèce. En effet ce château est extrêmement difficile à prendre en photo.

L’évêque Salomon du Serre termina sa vie en ce lieu. La demeure était très agréable.

Après l’évêque Charles Salomon du Serre, un autre évêque a laissé des traces à St Léger : il s’agit de l’évêque Sixt (Francis) de Narbonne dont la famille possédait le château au début du 17e. Puis c’est la famille Lavalette, propriétaire après Monseigneur Sixt, qui vendit le château aux actuels propriétaires : la famille Brochier, en 1801.

En 1877 de gros travaux sont effectués par la famille Brochier. Antoine Brochier décida de transformer le château pour faciliter l’hébergement de sa nombreuse famille (18 enfants). Il fit surélever le bâtiment d’un étage, l’escalier extérieur fut remplacé par un magnifique escalier intérieur en chêne. Vous avez juste un peu plus loin une photo qui permet de bien comprendre les travaux effectués.

 

DSCN6774r

 .

.

Château de Saint Léger les Mélèzes (2)Le château a été reconnu monument historique en 1996.

La photo ci-dessus illustre parfaitement la difficulté à photographier ce château. J’ai pu y arriver en montant au deuxième étage d’un chalet et d’autre part en utilisant un grand angle. La photo aura le mérite de donner une vue d’ensemble. On remarquera la tour sur la droite. La porte d’entrée se trouve entre la tour et le bâtiment principal…..cachée par l’arbre.

 

 

Saint Léger les Mélèzes – Mémoire du Champsaur

.

.Saint-Leger.jpg
On voit très bien les travaux réalisés par Antoine Brochier qui en montant d’un étage le batiment a pu intégrer les deux tours sous le même toit en pente.
.
De 1939 à 1944 ce château a été aussi un lieu de rencontre pour les Résistants.
Un groupe s’était constitué en 1935 (je dis bien 1935) à Saint-léger les mélèzes dans une propriété appartenant à Marcel Arnaud (hôtelier à Gap) pour réfléchir aux questions politiques du moment, réfléchir également à l’idée d’un retour à la terre en fondant des fermes coopératives. Le commandant Mauduit futur (1942) responsable du groupe de Résistant « La chaîne » participait à ce groupe. Ils étaient tous sous la houlette de l’abbé Péretti, l’abbé Justin Verney, l’abbé Paul Chevalier. Le Père de Lubac (jésuite, théologien, devenu Cardinal) a participé à plusieurs reprises à ces réunions.
Donc en 1939 ce groupe existe déjà et réfléchit sur les tristes événements qui secouent la France:
Il se réunissait quelques fois dans la propriété de Marcel Arnaud à St Léger, d’autres fois dans ce château. Ce groupe va être dans les années qui suivent (1942, 1943, 1944) la tête pensante de toute la Résistance et de son organisation. Un deuxième groupe, issu d’ailleurs de St Léger, verra le jour à Château Montmaur (près de Veynes) grâce à Mauduit.
M. Paul Motte m’écrit très clairement « le siège de réflexion préparatoire de toute la Résistance était à St Léger (Château) où des intellectuels se réunissaient depuis 1935″

Plusieurs textes signalent que le colonel Daviron et Paul Héraud (tous deux chefs de la Résistance) sont passés par là. Pour lire l’histoire de la Résistance dans le Champsaur Cliquez ICI.

.

 

.Porte-du-Chateau.jpg

Cette belle porte a été mise en place en 1612 par l’évêque Salomon du Serre. Elle fait partie de la muraille d’enceinte qui protège le château. La date de 1612 est inscrite au dessus du portail. On y retrouve également, juste un peu plus haut, les armoiries de l’évêque, un cerf et trois roses. Par ailleurs j’ai été surpris de lire que le Duc de Lesdiguières avait probablement participé à la conception de cette muraille (surpris car l’évêque était bien-sûr catholique et Lesdiguières protestant). Cela expliquerait certaines similitudes architecturales avec le château du Duc. (Ce dernier a été terminé en 1604).

Pour expliquer la complicité entre les deux hommes, il faut savoir qu’ils étaient cousins, et que Antoine du Serre le père de l’évêque, fut un fidèle compagnon d’armes d’Henri de Navarre ( futur Henri IV) dans les armées protestantes ! Allez comprendre ces revirements……D’ailleurs Lesdiguières est devenu également catholique en fin de vie sur l’invitation d’Henri IV afin de pouvoir devenir connétable de France.

340 ans plus tard, des Résistants sont donc probablement passés par cette porte.

 

Quelques photos du village.

.

Hotel-Les-Fauvettes-St-Leger.JPG

Juste à côté de l’église du village, l’hôtel-Gite « Les Fauvettes ».

.

Jardin-Saint-leger.jpg

Ce petit jardin public se trouve juste en face de l’office du Tourisme. Sympathique.

.

Centre-de-Montagne-les-Pres-Jaunes.jpg

Le centre de Montagne des « Prés Jaunes » a été rénové récemment et peut accueillir aujourd’hui 187 enfants. Il se situe dans le centre du village, au pied des pistes de la station. Son site officiel sur internet annonce les activités suivantes : centre équestre sur site, piscine à proximité, escalade, eau-vive, ski, canoë-kayak, VTT, tennis à proximité, randonnées, chiens de traineaux, découverte de la nature, accueil handicapés, patinoire, bibliothèque, ferme pédagogique. Et un peu plus loin il annonce 8 salles d’activités, un très vaste matériel pédagogique et informatique…….(04 92 50 40 76)

.

Saint-Leger-Les-Melezes.jpg

.

.

Galerie-commerciale-St-Leger.jpg

Eh oui, on peut être surpris par cette architecture des années 80, dans un village si préservé par ailleurs ! De l’autre côté du batiment se trouvent les pistes et la galerie commerciale.

.

 .

Station-ski-saint-leger.jpgVoici le beau côté du bâtiment et sa galerie commerciale.

.
Saint Léger : station d’été.

.
Station-Saint-Leger-les-Melezes-2.jpg
Cet ensemble de photos provient du dépliant de l’Office du Tourisme…..sauf une, en bas et à droite qui m’a été adressée par Bettina et Guy qui sont propriétaires des chambres et table d’hôtes de « La Coustille « . En réalité ils m’ont adressé un ensemble de photos remarquables que je vous partagerai un peu plus loin. Je parlerai également de leur établissement….
.
Promenade-Saint-Leger-les-Melezes.jpg
Au dessus de Saint Léger on peut trouver de nombreuses promenades très agréables (photo prise en juin ).

Le village propose l’été des circuits balisés pour promenades en montagne, du VTT avec possibilité de rando, un « bike-park » dédié aux enfants, de l’équitation avec randonnées ou promenades en forêt, des promenades en calèches, des parcours « aventure », du parapente, tennis et terrain de sport, la baignade à 10 mn sur un plan d’eau magnifique, visite de ferme……..et beaucoup d’autres choses.

.

Mais reprenons notre visite du village.

.

Residence-Les-Miaouzes.jpg

Les nouvelles habitations de Saint Léger, en l’occurrence la Résidence des « Miaouzes ».

.

DSCN6805r.jpg

Lorsqu’on arrive à Saint Léger c’est ce beau paysage que l’on découvre. L’atout majeur de ce village est d’avoir su conserver son authenticité tout en alliant sa vocation de station de ski.

.

 .

DSCN6808r.jpgRegard vers la vallée.
.Saint-Leger--2--copie-1.jpg
Photo prise d’un parapente. On repère très bien le centre du village avec son église, sur la gauche la galerie commerciale et le bas des pistes, derrière l’église la résidence des Miaouzes, sur la droite le vieux village. On devine également le château……Mais je vous le disais ce château est très difficile à prendre en photo même par les airs. :-) Cliché adressé par Bettina et guy, propriétaire de « La Coustille ».

.

Photos aériennes de Saint Léger le Mélèzes.

……..et de la vallée du Champsaur

 .

 

Photo-aerienne-Champsaur

Fin juin 2013, j’ai pu survoler le Champsaur en ULM pendant 1h30, et faire environ 200 photos ! Là, nous nous dirigions vers Pont du Fossé et dans 2 minutes nous sommes au dessus de Saint Léger (sur la droite). Pour voir ces photos aériennes Cliquez ICI.

 .

 

Station ski de Chaillol
Chaillol le magnifique. Je dois dire qu’en altitude il était somptueux ! Le village de Saint Léger se trouve juste en face.
.
Photo aérienne Saint leger les mélèzes
.

.

Vue aerienne st Leger les melezes

Cette photo a été prise avec zoom à 2500m (1250m par rapport au sol ) ……Un peu loin pour avoir une photo parfaite.

 

Saint leger les melezes-copie-1
Cette photo a été prise de …..St Michel de Chaillol donc à plus de 10 km avec un gros zoom. La netteté sans ressent, dommage.

La Coustille

.

La Coustille Saint Léger

En bas du village, dominant toute la vallée, La Coustille (table et Chambres d’hôtes) accueille confortablement et avec beaucoup de gentillesse toute l’année.

.

L’hiver n’est pas loin.

.

Saint-leger-les-melezes.jpg

Belle photo de Guy et Bettina (La Coustille), qui nous sert de transition avant de parler de la station en hiver.

.

Saint-Léger-Les-Mélèzes en Hiver
.
Saint-Leger-Les-Melezes-copie-1.jpg
    Saint Léger : une station qui allie l’authenticité d’un village Champsaurin et la modernité d’une station de ski (cliché de Bettina et Guy de Coustille)
 
 
Historique de la station :
.
La station de ski de Saint-Léger-Les-Mélèzes a été créée en 1966 par le maire du village Jean Ariey et son conseil municipal. Leur intention était  d’enrayer l’exode rural et d’offrir aux citadins la possibilité de skier dans la belle vallée du Champsaur. C’est l’une des stations les plus proches de Marseille (par autoroute il n’y a  qu’1h30 de trajet). En 1966, les stations d’Ancelle et d’Orcières Merlette sont déjà ouvertes.
Dès le début, en 67-68 , les 3 premiers téléskis sont une réussite.
.
.
Station-Saint-Leger-les-Melezes.2.jpg
.  Actuellement , la station compte 2 télésièges, et 13 téleskis – 23 pistes procurant 25 km de pistes  »
.
.
 
 
Remontées mécaniques Saint léger les mélèzes
  Voici comment l’Office du Tourisme présente les pistes :

« Le domaine skiable offre un éventail de pistes variées pour skieurs de tous niveaux, du débutant au chevronné, avec environ 25 km de pistes auxquelles il faut ajouter un snow-park depuis la saison 1997/1998.

Parallèlement, la construction suit : 3 hôtels, 3 centres de vacances, 1 VVF, 1 camping-caravaneige, des meublés, résidences secondaires individuelles et collectives ( capacité d’ accueil d’ environ 4200 lits ).

Depuis 1984, un réseau d’ enneigement automatique couvre le risque de manque de neige depuis la station, jusqu’au bas des pistes de tanchit ( domaine supérieur ).
Il s’est avéré très efficace et donne une neige de très bonne qualité ( l’hiver 1997 en fut la preuve ) ; son extension se poursuit vers le Serre Laguégna.
Une salle hors-sacs permet d’ accueillir des groupes, le temps d’ un repas.
Une garderie accueille les enfants dés l’ âge de 3 mois.
Pour les plus grands, à partir de 4 ans, le jardin des neiges de l’ Ecole de Ski est le domaine d’initiation au ski par le jeu.

 

Parapente-Saint-Leger-Les-melezes.jpg
   Très belle photo de Guy et Bettina propriétaire des Chambres et table d’hôtes « La Coustille ». Dynastar va apprécier.
.
Le Cuchon a été aménagé en aire d’envol pour parapentes et ailes delta ( école de parapente à proximité ). Des motos neige et attelages de chiens nordiques, Ski-jöring et balades en calèche complètent le panel des activités hivernales. Sur la place du village une patinoire naturelle fonctionne en plein air au gré des conditions météorologiques.  
Saint-Leger-les-melezes.jpg
  (Cliché de Guy et Bettina). On voit bien le bas du village où se trouve l’aire d’atterrissage. « La Coustille » est repérable.
.
.
.
.
La Coustille.
 
La-Coustille-Saint-Leger-les-melezes.jpgEn bas du village, dominant toute la vallée, La Coustille  qui fait table et chambres d’hôtes. Guy et Bettina (qui sont d’origine Belge), deux amoureux de la nature, accueillent les gens de passages avec une extrême gentillesse, en un lieu idéal pour le repos.
 
 
 
 
.
Vidéo de présentation de la Station.
.
  .
.
.
.
Belle Video soulignant un autre aspect de Saint Léger,
 
    Beaucoup apprécient  le village pour ce que vous allez voir sur cette séquence…..

Elle a été mise sur internet par Etienne Sabattier, « lemagiciendu83 ». La musique est de Léonard Cohen « Halleluja », interprétée par Jeff Buckley.

.
 
 
Pour revenir au début de l’article sur Saint-Léger-Les-Mélèzes  Cliquez ICI.
Pour l’accueil général du Blog Cliquez ICI.