Robert Faure historien et écrivain du Champsaur

Robert FAURE, l’auteur  le plus fécond  sur le CHAMPSAUR

 Article réactualisé le 02 mars 2016

.
.

.

.  

Livres Robert Faure-copie-1

  
L’auteur qui a produit le plus de livres sur le Champsaur est certainement Robert Faure. Il a également signé plusieurs textes du nom de  « FAURE-de-PREGENTIL« .

.

Robert Faure a écrit notamment:

.

.

« Le Champsaur, histoire et mémoire »  

Dans ce livre on apprend que le Champsaur était après le Moyen Age une vallée de seigneurs choyée par Humbert II, Louis XI et Lesdiguières qui permirent  à de très nombreuses familles champsaurines d’être anoblies. Hélas, les Champsaurins, punis pour s’être laissés entraîner dans les aventures guerrières et religieuses du bouillant connétable, allaient se retrouver profil bas, mettant plusieurs siècles à se relever des invasions, des émigrations et des ruines. Mais finalement, en dépit de conditions de vie très difficiles, le courage et la persévérance ont permis aux habitants de cette vallée enclavée de conserver une riche personnalité et un original mode de vie. Aujourd’hui, vivre en Champsaur n’est plus comme autrefois un douloureux défi. Bravo si le pays renaît sans renier son passé.

On peut trouver ces livres dans les librairies des Hautes Alpes, notamment à Gap, à Pont du Fossé, à Saint Bonnet, à Orcières…ou chez l’éditeur: Editions des Hautes Alpes Tel : 04 86 99 00 87. 

.

.

 Lesdiguières, duc du Champsaur. Dans ce livre consacré au créateur du duché du Champsaur, une curiosité au début de l’ouvrage: un langage typiquement champsaurin pour évoquer la jeunesse rêvée du plus illustre des Champsaurins, le François des Diguières, fils de petit notaire mais paysan parmi les paysans, qui deviendra, par la suite, et après de nombreuses péripéties,et des exploits plus ou moins bien perçus par les habitants de la région, le brillant connétable, deuxième personnage de la France, après le roi.

.


« L’encyclopédie historique, authentique, distractive, humoristique, gastronomique, touristique, linguistique du Champsaur » C’est le premier ouvrage qui réunit une somme d’informations sur la vallée: ses grands moments, ses traditions, ses particularismes si singuliers …et sur les Champsaurins : leur vie actuelle, leurs qualités, leurs défauts, leurs villages, les lieux qu’ils vénèrent, les sites admirables qui les entourent, la gastronomie locale, les multiples distractions. Ce livre est destiné à tous les passionnés du Champsaur, aux habitants, aux randonneurs, aux vacanciers, à ceux qui veulent découvrir plus profondément un pays encore préservé dans son agro-pastoralisme et qui s’adapte, à sa mesure, à l’évolution vers le tourisme. Agréable à lire, il fourmille de petites histoires, de troublants détails.

Voici le commentaire, écrit par M. Georges DIOQUE, président de « La Fraternelle des Hautes Alpes » à Paris, concernant « L’encyclopédie du Champsaur » dans le « Bulletin de la Société d’ Etudes des Hautes Alpes » (année 2008) :

« Notre collègue Robert Faure, qui se cache à peine derrière son nom de plume, nous a offert cet ouvrage, divertissant et didactique à la fois, sur son Champsaur natal auquel il est si attaché.

« La lecture du titre à rallonge comme la table des matières promet, dès l’abord, des moments de pur bonheur aux lecteurs, qu’ils soient Champsaurins ou passionnés de cette belle région. Tout reste pourtant à découvrir au fil des 382 pages de ce livre si plaisant à lire et qui fourmille d’informations, de renseignements, d’anecdotes, de souvenirs, de faits actuels ou historiques, et qui, de plus, réserve une part importante aux mots champsaurins, ceux qui sont toujours usités et ceux qui disparaissent, des mots utilisés ailleurs dans les Hautes Alpes et ceux vraiment spécifiques à ce pays. Une iconographie judicieusement choisie ajoute encore au plaisir de la lecture. Inutile de lire cet ouvrage dans l’ordre de la première à la dernière page, ouvrez-le simplement n’importe où et laissez vous entraîner dans le tourbillon : personnalités, savoureuses ripailles à Saint-Bonnet, remèdes de bonnes femmes, musées et châteaux, sites du bocage à l’alpage, flore et faune, travaux des champs, foires, jeux de cartes (mounes et manille) et de doigts (mourre), rigodons, émigrants, dictons, recettes traditionnelles dont celle des tourtons, la spécialité champsaurine par excellence, et tant d’autres thèmes !

« Ayant lu le manuscrit peu avant son décès, Paul Pons, ancien Président de la Société d’Etudes, avait, on s’en doute, porté une attention particulière sur le gros chapitre consacré aux mots du Champsaur : « c’est là un bon document sur la langue, écrivait-il à l’auteur, à ce stade du passage du provençal au français. En plus de l’intérêt linguistique, il faut souligner ici l’intérêt au point de vue ethnographique (…) »

N D L R  :  Une réédition de l’ « Encyclopédie du Champsaur », publiée par « Les Editions des Hautes Alpes » (tel: 04 86 99 00 87) est sortie des presses « Louis Jean » de Gap en juin 2009.

 


Robert Faure a également écrit trois ouvrages pratiquement introuvables aujourd’hui (tirage épuisé)

avec des photos de Charly Baile:

 

 

« Les quatre saisons du Champsaur »


« Les quatre saisons du Champsaur » nous offrent des photos de Charly Baile et des textes de Robert Faure sur la vie de Champsaurins à la fin du 20 ème siècle.

« Les Hautes Alpes à découvrir »

Ce livre est préfacé par le prix Nobel Pierre-Gilles de Gennes qui dit tout le bien qu’il pense de la Haute vallée du Champsaur où il venait très souvent.

« Merveilles des Hautes Alpes »

 

 


Le champion de ski Luc Alphand, dans la préface, exprime sa passion et son admiration pour son département des Hautes Alpes.

 

Qui est Robert FAURE?

 

Robert-Faure.jpg

 

 Robert Faure est né en 1930 dans la commune de Saint Jean Saint Nicolas à Prégentil dans la plus vieille maison du Champsaur. C’était ,à l’origine, un château que le roi Humbert II avait offert à son maître d’hôtel le 22 juin 1339. Depuis 1988, Prégentil est inscrit aux monuments historiques. Robert Faure a vécu là les huit premières années de sa vie.

 

                              La plus vieille maison du Champsaur ! « Mr Robert Faure y a vécu  les huit premières années de sa vie ….. »

Après avoir fréquenté l’école de Pont du Fossé puis avoir obtenu le diplôme du C. F. J. (Centre de formation des journalistes) il travaille à Paris: rédaction parisienne de La Dépêche du Midi, télévision avec François Henri de Virieu, R. M. C. , Rédacteur en chef du quotidien de l’agro alimentaire « Les Marchés ». Egalement éditeur de « Dic Agri », le dictionnaire annuaire de l’agriculture et de l’agro alimentaire, il est promu officier dans l’ordre national du mérite agricole par M. Michel Rocard.

Journaliste à Paris, membre de la presse présidentielle, avec ses bons moments: conférences de presse du général de Gaulle, déjeuner à l’Elysée avec Georges Pompidou, interview de François Mitterrand en 1981, déplacements avec les chefs d’Etats lors des Sommets européens…etc… Robert Faure n’oublie pas ses origines, il profite de ses séjours dans les Hautes Alpes pour vivre la transformation du Champsaur, écrire sur son pays natal, et récupérer la mémoire de cette mini-région pour ne pas que les mutations rapides la plongent dans l’oubli.

.

.

Sommaire de tous les articles de M. Robert Faure : CLIQUEZ ICI.
Pour revenir à l’ACCUEIL général du blog : Cliquez ICI .