bandeau 200

Chaudun (05 ) : un village abandonné par ses habitants.

Chaudun, un village des Hautes Alpes abandonné en quelques semaines par ses habitants en 1895.

 

  Chaudun-copie-3

 2015, le village tel qu’il est aujourd’hui 

Résumé de l’article :

Pour les photos récentes du village :  Cliquez ICI .

Pour les renseignements sur le gîte de Chaudun ( 16 places) :  cliquez ICI.

Pourquoi les habitants ont-ils quitté leur village ?   Cliquez ICI. 

Photos anciennes de Chaudun :  Cliquez ICI.

Pour revenir à l’Acceuil général du blog :  Cliquez ICI.

.

1 / Chaudun autrefois.

Vous allez découvrir l’histoire incroyable de ce village des Hautes Alpes ( non loin du col Bayard, 05  ), qui a été littéralement abandonné par tous ses habitants en Août 1895 et vendu à l’état français.

M. Robert Faure ( journaliste, homme de télévision, historien du Champsaur)  nous explique, cette histoire étonnante en fin d’article. Elle est l’illustration parfaite des difficultés économiques du Champsaur au début du siècle dernier, qui entraîna en quelques années un exode massif vers l’Algérie, les Etats-Unis ou le Canada.

Lorsque ce sujet est abordé, Robert Faure nous rappelle, qu’aujourd’hui encore,  les difficultés économiques de cette région rurale sont bien réelles: d’où l’importance du tourisme, des sports d’hiver, ou des événements médiatisés comme la « Croisière Blanche ».

Chaudun 1 RC

Photo de Chaudun en 1880. ( Office National des Forêts / photo Syndicat d’initiative)

 

Histoire du village.

La Chartreuse de Bertaud ( 1188-1448 ) avait trouvé  ce lieu retiré  pour vivre sa vie monastique. Elle avait mis en valeur la rive droite du torrent.

Les Seigneurs du Chapitre de Gap vinrent un peu plus tard. Toutefois les guerres religieuses de 1562, 1567, 1568 appauvrirent considérablement le secteur de Chaudun. Alors les Seigneurs du Chapitre décidèrent de louer les terres aux pionniers les plus offrants.

Finalement le village fut réellement fondé en 1593.

En 1639, les terres de Chaudun furent vendues à Jacques Amar.

1789 . La Révolution libéra les habitants de beaucoup de contraintes……mais la pauvreté demeura.

Finalement le village fut vendu à l’état le 24 Aout 1895. Les habitants partirent le 1er Avril 1896.

Le service forestier ( ONF) entreprend de 1896 à 1913 un grand reboisement avec la plantation de 4 millions d’arbres. Par ailleurs le génie civil  construisit sentiers et barrage.

Encore aujourd’hui les services forestiers sont très présents, veillant à l’entretien de la forêt et au respect de ce patrimoine par les touristes.

Chaudun-copie-1.jpg

 La ruine du village de Chaudun débute dès le départ de ses habitants.

 

Chaudun-r.jpg

  Oui, le village s’est rapidement dégradé. On remarquera la présence, près du pont, d’une personne avec son chien.

Pourquoi l’abandon du village ?

La misère s’est installée progressivement au 19eme siècle pour les 176 habitants et les a contraint à partir sur l’incitation d’ailleurs du curé du village.

Une misère liée tout d’abord à la situation géographique. Entouré de hautes montagnes, accessible uniquement par des cols, le village était isolé du reste du monde environ 8 mois par an, dès les premières neiges. L’autosuffisance était donc la règle…… 

Ensuite l’érosion et le surpâturage avait entrainé un appauvrissement des sols. Les habitants étaient obligés d’aller chercher très hauts quelques terres cultivables.

Chaudun-vu-du-col-de-Chabanottes---1897-.jpg

Chaudun vu du Col de Chabanottes. On réalise sur ce cliché de 1897, l’extrême sécheresse des montagnes environnantes. J’ai fait en juin 2010 une photo au même endroit ( voir un peu plus loin), vous verrez la différence. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

 

Chaudun-copie-4.jpg

Une telle sécheresse semble à peine croyable ! J’ai entouré le village de Chaudun.

La commune propose finalement de vendre toutes ses terres à l’Etat. 

Le 28 Octobre 1888, les habitants de Chaudun envoient  une pétition relativement longue et explicative sur leur condition de vie au Ministre de l’agriculture, qui termine de cette façon « …….nous vivons presque au jour le jour, M. Le Ministre; c’est à dire que notre pauvreté ne peut parer aux éventualités et qu’aujourd’hui la plus triste misère règne dans nos maisons. Vaincus par l’indigence nous avons l’honneur de proposer au gouvernement l’achat du territoire de notre commune ».

Juste un peu plus loin, il propose  : » ….nous avons appris que le gouvernement  faisait des concessions de terrain en Algérie pour ceux qui ont l’intention de coloniser. En présence d’une situation géographique et géologique aussi mauvaise que celle de Chaudun, nous n’hésiterons pas, M. Le Ministre à émigrer vers le sol si fertile de l’Afrique Française…….. »

Certains habitants partiront effectivement en Algérie, d’autres aux Etats Unis.

Nous pouvons remarquer au passage que de nombreuses années se sont écoulées entre la date de cette pétition ( 28 Octobre 1888) et  la date de la signature ( 24 Août 1895 ) .

 

Vente-de-Chaudun-a-l-etat-en-1895-RC.jpg Vente de Chaudun à l’état ( premiere du genre dans les annales de la République) le 24 Aout 1895. ( ONF / photo Syndicat d’initiative) . Au début du 20eme siècle, suivront le même chemin dans le Champsaur, les villages de Chatillon-le-désert, Molines en Champsaur, Agnielles….

  Chaudun signature vente 3

  Pourquoi l’Etat Français a t’il été intéressé ?   ( photo Syndicat d’initiative)

 

vente-de-chaudun-vue-par-un-journal-du-24-Aout-1895.JPG

  On remarquera que le journal a repris pour son illustration, la photo qui se trouve au dessus ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

Photos du village de Chaudun et de sa vie au quotidien.

Chaudun-villageois.jpg

 Cette photo a été prise le 24 Août 1895….le jour de la signature. ( photo ONF/ syndicat d’initiative).

 

Interieure-de-l-eglise-de-Chaudun-RC.jpg

 Intérieur de l’église de Chaudun en 1880. L’histoire de ce village nous paraît lointaine et pourtant lorsqu’on voit ce cliché, l’intérieur de l’église ressemble à s’y méprendre à celles de nos jours. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

 

Le-cure-de-Chaudun-RC.jpg

 L’abbé Robert, curé de Chaudun,( je ne suis pas sûr que se soit lui sur la photo)  conscient des problèmes de pauvreté de ses paroissiens, participa grandement à l’élaboration de ce projet et à sa réalisation. Ce prêtre qui avait vécu quelques années au Canada et qui avait été obligé de revenir en France après quelques litiges avec sa hiérarchie, avait été muté à Chaudun. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

Chaudun-famille-RC.jpg

 Une jeune mère et ses enfants. J’ai été surpris car cette dame est bien habillée, même à Chaudun, même en 1880. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

 

Chaudun--photo-d-enfants-RC.jpg

  Chaudun. Enfants du village. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

 

La fin de Chaudun : 1895

Chaudun--debut-de-ruine-RC.jpgComme je le disais plus haut dans l’article, la vente du village a débuté  le 28 octobre 1888  et n’a abouti que le 24 Aout 1895. Dans ce laps de temps de nombreux habitants ont commencé à partir sans connaître l’issue des tractations. Les autres sont restés de  1888 à 1895  très isolés dans ce village qui commence déjà à tomber en ruine comme cette  photo le montre. ( ONF / panneau Syndicat d’initiative)

Avant de partir définitivement, les habitants construisirent, juste à coté du cimetière une petite chapelle commémorative. Cette édifice a été un des derniers à s’effondrer. Le fronton a d’ailleurs été restauré récemment ( voir photo plus loin).

Petite réflexion personnelle: J’ai été surpris à vrai dire par la rapidité de l’effondrement de toutes les constructions ( églises, habitations, édifices publiques……). Seul le pont à l’entrée du village est resté intact. Mais peut-être a t’il été entretenu par les services des eaux et forêts. Donc en 10 ans tout s’est effondré, 100 ans plus tard, il n’y a plus rien !

 

Le grand départ le 1er Avril 1896.

Ce départ fut prévu pour le 1er avril 1896. Toutefois certains ne partirent qu’en 1902.  » ….quand les gens ont dû quitter leur village, ils ont tous pleuré, et n’auraient plus voulu partir, mais il était trop tard. Il fallait tout abandonner, en laissant, comme il était prévu dans le contrat de vente, la porte de leur maison ouverte. Ils prenaient conscience à cet instant précis du geste de trahison qu’ils venaient d’accomplir….. »

En février 1896, la ville de Gap demande que l’église, la mairie, l’école soient vidées totalement et les portes ouvertes. Dur, dur…..!

Les « Eaux et Forêts » sont pressés de récupérer ces batiments pour loger leurs ouvriers.

Le jour du départ, une femme décède en cours de chemin. Vous pouvez voir un peu plus loin ( photo juin 2010) la croix qui marque le lieu du décès. 

Tous partirent bien tristes…….

 

L’arrivée des « Eaux et Forêts » : reboisement de 1896 à 1913  

 Une pépinière est mise en route, et en 17 ans, 4 millions d’arbres sont plantés !  (ce chiffre m’a paru très étonnant, mais il est confirmé en plusieurs endroits !)

Eglise-de-Chaudun-reamenagee-7.jpg L’équipe des « eaux et forêts » arrivent donc en 1896. L’ancienne église est réaménagée. En comparant ce cliché avec le cliché de 1880, qui se trouve plus haut, on repère de suite les modifications. Le village se trouve au confluent de deux cours d’eaux : le « Petit Buëch » et le « torrent des Clots ».  La photo a été prise juste à la jonction : l’érosion est très visible. ( ONF / photo Syndicat d’initiative) 

Chaudun-exploitation-forestiere.jpg

  L’exploitation forestière démarre assez rapidement. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

 

Chaudun---equipe-du-service-des-eaux-et-foret-RC.jpg

  L’équipe des eaux et forêts. ( ONF / photo Syndicat d’initiative)

 

 

Pour les photos récentes du village :  Cliquez ICI .

Pour les renseignements sur le gîte de Chaudun ( 16 places) :  cliquez ICI.

Pourquoi les habitants ont-ils quitté leur village ?   Cliquez ICI. 

Photos anciennes de Chaudun :  Cliquez ICI.

Pour revenir à l’Acceuil général du blog :  Cliquez ICI.

 

 

Leave a Reply

*

1 comment

  1. Pingback: Mémoire du Champsaur – Chaudun ( 05 ) en photos aujourd’hui.

Next ArticleLa résistance s'organise dans le Champsaur