Libération des Hautes-Alpes

Après la libération de Gap, une grosse angoisse.

 

Les Allemands de Vizille apprenant que la ville de Gap était encerclée par les Français, décident d’intervenir avec une grosse unité de soldats, aidée en cela par une autre unité (une centaine de soldats environ) qui était basée au Col Bayard. C’est d’ailleurs ce groupe qui avait prévenu Vizille. Sur la route Napoléon, aux dires des témoins cette colonne allemande s’étirait sur plusieurs kilomètres. Donc Gap à peine libéré se retrouve sous la menace à nouveau des Allemands et un doute commence à naître dans la population. La libération est-elle bien acquise ?Par contre les Allemands de Briançon ne peuvent pas intervenir car tous les ponts ont été dynamités par les maquisards quelques jours plus tôt.Les Résistants vont tout faire pour retarder voire stopper cette colonne dans le Champsaur. La libération pourrait être remise en cause s’ils arrivaient jusqu’à Gap. C’est dans ces combats qu’il y aura le plus de morts côté français.

 
mouvements-troupes-alliees-39-45.jpg

Mouvement des troupes Alliés

.

Voilà comment la situation est décrite (de façon compliquée d’ailleurs) par le journal Allobroges de Grenoble du 25 Août 1944.« A 18 heures, le 20 Août, à l’approche des Allemands, les FFI qui se trouvent dans la vallée du Champsaur, donnent l’ordre aux villages situés sur la route Napoléon d’évacuer femmes et enfants. Les boches remontent la vallée. On sait que tout le long les groupes FFI sont installés et ne laisseront pas arriver l’ennemi sans difficultés. L’embuscade est partout. Les agents de liaison passent et repassent, donnant les consignes. Les Allemands approchent de Chauffayer…pour l’instant ils sont à St Firmin. Dans tous les villages du Champsaur l’émotion est grande.»

Le journal continue « Les chars les plus avancés arrivent à Chauffayer, 3 km devant. Les Allemands remontent cette longue ligne droite, traverse le village. Ils sont traqués de toute part. Ils sont arrêtés par les FFI de St Firmin,

Cet article va faire l’objet d’un livre qui sera édité en mai 2018. Nous sommes dans l’obligation de retirer ce texte sur internet, accessible à tous. Dès la parution du livre nous vous donnerons toutes les coordonnées pour éventuellement vous le procurer.

Livre memoire du Champsaur

La couverture pourrait s’inspirer de cette maquette

Pour lire la suite (libération des Hautes-Alpes)  Cliquez ICI  

.1 / Résistance dans le Champsaur de 1939 à 1943 :     Cliquez ICI.
-2 / La grande année des maquisards en 1944 et libération de Gap  Cliquez ICI.
-3 / Libération des Hautes-Alpes  Cliquez ICI  .
-4 / Champsaurins morts pour la France (noms et circonstances)   Cliquez ICI.
-5 / Paul Héraud : chef de la Résistance dans le Champsaur.  Cliquez ICI .
-6 / Pierre Poutrain  : un Résistant exceptionnel….fusillé le 19 juin 1944 : Cliquez ICI  .
-7/ Paul-Marie Radius : Saint-Cyrien, Grand Résistant…..fusillé le 10 juillet 44 à 24 ans. Cliquez ICI .
-8 / Histoire d’une famille juive dans le Champsaur  cliquez ICI . 
-9 / Léon Michel : ancien résistant passé à la Gestapo. Une histoire sidérante.  Cliquez ICI.
-10 / Ange Zanotti : résistant dans le Champsaur. Lettre de sa famille Cliquez ICI .
11/Aimé Roux : résistant dans Champsaur, mort en Indochine Cliquez ICI.
-11/ Souvenirs de guerre d’un petit enfant (JP Clot, chirurgien) Cliquez ICI.

.Pour revenir à l’Accueil général du blog  Cliquez ICI 

Next ArticleACCIDENT D'UN CAR POLONAIS REVENANT DE "LA SALETTE"