Villar Loubière

  Le Village de Villar Loubière

§.

eglise-de-villar-Loubiere-copie-1.jpg

 L’église de Villar Loubière.

 

Le village se trouve au coeur de la vallée du Valgaudemar, sur la route qui mène à la Chapelle (enrivon 5km). Si la population était de 250 habitants au 18eme siècle, aujourd’hui on dénombre seulement 45 habitants.

Ethymologiquement le nom de Loubière (de même que les villages portant le nom de Louvière, Loubier, Puy Loubier, La Louvet…) indique qu’il y avait autrefois des Loups sur le secteur.

 

eglise-de-villar-Loubiere.jpg

 

Pendant la guerre de 39-45 il s’est déroulé le 10 Août 1944, soit 10 jours avant la Libération, un évènement peu commun dans cette église.

Le voici :

La surprise fut double dans la vallée car les habitants du Valgaudemar vivaient depuis le début de la guerre comme en terre libre (pas d’allemands) et par ailleurs on savait que depuis les combats de Laye les allemands ne s’aventuraient même plus dans le Champsaur.
Une aventure qui aurait pu très mal tourner ……
Un groupe de maquisards mené par le lieutenant Stavro  a été repéré par les allemands. Une course poursuite s’engage à travers le Champsaur. Les résistants n’ont plus de munitions et sont à bout de force. Ils sont épuisés. Arrivant à la bifurcation vers la Chapelle en Valgaudemar ils hésitent : soit ils vont tout droit vers La Mure et Grenoble avec le risque de tomber sur une autre patrouille allemande qui viendrait dans l’autre sens, soit ils rentrent dans cette vallée très encaissée, en cul de sac, d’où ils ne peuvent plus sortir. Le lieutenant opte pour rentrer dans la vallée et ce fut très judicieux.

 Les allemands ont peur d’une embuscade mais les poursuivent jusqu’à Villar Loubière. Puis prudents ils font demi-tour et ressortent de la vallée.
Les maquisards épuisés sont accueillis et cachés dans l’église où on leurs donne les premiers soins. Puis ils s’endorment aux dires des témoins avec une rapidité étonnante. Tous furent sauvés. Dix jours plus tard c’était la libération.

 

    villar-Loubiere-copie-1.jpg

Tout a fait en haut du village, on repère bien la Mairie (crépi clair). Le village a été construit a flanc de montagne. Il est dominé par la falaise du Chastellas. La Séveraisse est en contre-bas. Au premier plan le dernier moulin du Valgaudemar encore en état de marche. Il a été construit en 1838 et restauré en 1979. Une présentation de ce moulin est faite plus loin. 

 

Villar-Loubiere-Valgaudemar.jpg

 Montée vers le haut du village. Photo du moulin sous un autre angle. Le toit de chaume a été refait en 2000. 

 

Valgaudemar.jpg

 Le village est aux pieds de montagnes imposantes (Pic des Souffles 3098m, Cime d’Orgières 3060m….) complètement au fond de la vallée. Si l’été le village est très ensoleillé et le ciel continuellement bleu (Alpes du sud), l’hiver par contre, il reste totalement à l’ombre pendant plusieurs semaines (décembre et janvier).

 

Vallee-du-Valgaudemar.jpg

Photo de la vallée du Valgaudemar (en direction du Sud) prise en haut du village. On comprend que l’hiver, l’ombre des montagnes arrive très vite sur les habitations. 

 

Villar-Loubiere-copie-2.jpg

 La commune est entourée de terres fertiles. Mais la forêt est là très proche.

 

Mairie-Villar-Loubiere.jpg

La superficie de Villar Loubière est de 2263 hectares (22.63 km2) avec une altitude minimum de 975 mètres et un maximum de 3098 mètres.  Téléphone :+04 92 55 27 72  Télécopie :+04 92 55 27 72

Mairie-Villar-Loubieres.jpg  La Mairie

.

Redescendons …

Fontaine-Valgaudemar.jpg

.

Villar-Loubiere-copie-3.jpg

.

Relais-de-La-Vaurze.jpg

Le relais de La Vaurze

Le Relais de La Vaurze propose 2 chambres d’hôtes (l’une avec salle de bains et WC, l’autre avec salle d’eau-WC) idéales pour les amoureux de la nature. En effet autour de Villar Loubière il y a une trentaine de randonnées, avec sommets, lacs, circuits, voire escalade pour les plus courageux. Le Relais de La Vaurze fait aussi table d’hôtes. Un site l’a surnommé « l’Eldorado de la Rando »  CONTACT : 04 92 55 23 61

.

Le four du village

Four-communal.jpg

 Le four communal a été construit vers 1800. L’extérieur a été restauré 1990 par la commune. L’intérieur a été restauré en 2009 par quelques bénévoles de Villar-Loubière qui l’ont  à nouveau rendu fonctionnel.

Four-village.jpg

 Remise en route du four en 2009. Ces photos ont été trouvées à l’intérieur de la bâtisse.

  Four-villar-Loubiere.jpg

 Cette photo a été prise de l’intérieur du four. Elle a été retouchée : retrait de fils électriques, de 3 poteaux, des ombres portées au sol, de paraboles et de bien d’autres choses qui gênaient l’esthétique. Je remarque une chose, c’est que l’oeil est facilement trompé. Seuls les plus avertis devineront les retouches .

.

 Le moulin de Villar Loubière.

Le moulin a été construit en 1838 et a fonctionné normalement jusqu’en 1936, puis de nouveau de 1942 à 1948. Les derniers tours de roue ont eu lieu en 1950. A noter un incendie du village en 1962.

Moulin-de-Villar-Loubiere.jpg

 Le moulin vu sous tous les angles

 C’est le dernier moulin du Valgaudemar encore en état de marche. Au 18eme siècle il y avait déjà 6 moulins hydraulique dont 2 à la Chapelle. Au 19eme siècle il y en avait au total 16 dans la vallée : 6 à La Chapelle, 4 à Saint Maurice, 3 à Saint Jacques, 3 à Villar Loubière. Celui-ci a été restauré en 1979, et son toit de chaume a été refait en 2000. Le savoir-faire a été gardé dans la vallée.

Visite guidée :

Des bénévoles assurent  la visite guidée du moulin pour ceux qui le désirent. La chance était avec moi. Alors que je tournais autour de la bâtisse pour faire des photos, un groupe est arrivé pour la visite ….un dimanche après-midi en plein mois d’Août c’était inespéré !

 Moulin-de-Villar-Loubiere-copie-1.jpg

 Le blutoir fait 3m50 de long sur 0,90 de large. On le voit bien en haut et à gauche sous forme d’un long cylindre. Le blutoir, ou bluteau (selon région) est une pièce (outil)  qui permettait de séparer les diverses particules, selon leur grosseur, d’un matériau après broyage en particulier en meunerie. ….

 Ce moulin qui fonctionnait grâce à la force hydraulique, pouvait broyer des grains de blé pour en faire de la farine, des noix et des noisettes pour en faire de l’huile. Au 20eme siècle, avec le développement des routes et les facilités de déplacement, les gens du village ont pris l’habitude d’aller directement à la minoterie de Saint-Firmin.

.

Retour vers la départementale

Le-loup-bar-villar-Loubiere-copie-1.jpg

 Le Loup Bar

Nous le disions au début, le nom de Villard Loubière indique qu’autrefois il y avait des loups sur le secteur. A la fin de l’article, on découvre finalement leur lieu de rassemblement  . Ce bar sympathique, se trouve non loin de l’église.

Container-villar-loubiere.jpg

 Juste à côté du Bar cet abri pour les poubelles….rien d’exeptionnel si ce n’est la vue sur la forêt qui entoure le village.

 

Pour lire l’article sur La Chapelle en Valgaudemar : Cliquez ICI

Pour lire l’article sur le Gioberney Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur « les Oules du Diable » Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur la privatisation des barrages de La Séveraisse Cliquez ICI.
Pour les photos anciennes de La Chapelle Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur Villar Loubière : Cliquez ICI.
Pour lire l’article sur Saint Firmin Cliquez ICI.
Histoire du château de Saint Firmin et reconstitution numérique Cliquez ICI.
Photos diverses du Valgaudemar Cliquez ICI  .  
Pour revenir à l’Accueil général du blog Cliquez ICI.

 

 

Next ArticleBarrages hydro-électriques de La Severaisse