Notre Dame de Bois Vert

 

Notre-Dame-de-Bois-vert.jpg

Notre Dame de Bois Vert juste au dessus de La Fare. 05

 §

Notre Dame de Bois Vert  est un lieu de pélerinage bien connu des Champsaurins et ce depuis le VIIeme siècle. La tradition orale rapporte que Saint Clair, vivant à Vienne, serait passé en cet endroit, aurait fait un miracle et après bénédiction d’une source, l’aurait rendu miraculeuse en particulier à l’égard des affections oculaires. Cette source existe toujours. La chapelle initiale du VIIeme siècle a été détruite en 1575 par les troupes de Lesdiguières. La chapelle actuelle (photo) a été construite à la fin du XVIIeme siècle à priori en 1685. Elle est de moindre taille que la chapelle initiale du VIIeme siècle.

 

Notre-Dame-de-Bois-vert-copie-1.jpg

A une altitude de 1200m, la chapelle se trouve au dessus de la Fare, non loin de Saint Bonnet en Champsaur, aux pieds des hautes falaises du Mont Moutet. Le lieu est entouré d’une forêt de mélèzes magnifiques. La chapelle du VIIeme siècle s’appelait « de Beauvoir » en patois « de Béu Veïre » signifiant « Belle Verdure »……et c’est le cas. Mais Wikipédia signale par contre que le nom proviendrait plutôt de l’occitan signifiant « de Beau voir » (Belvédère) et que « Béu Veïre » aurait été une déformation locale. Quoi qu’il en soit le lieu est paisible, magnifique et dominant toute la vallée du Champsaur. 

 

ND-de-bois-vert.jpg

Le lieu est tellement porteur qu’il est bien difficile de rater une photo….Malgré la brume matinale, on devine Saint Bonnet dans la vallée. La chapelle est entourée d’un cimetière très curieux et qui a été longtemps le cimetière de la Fare en Champsaur. Ce cimetière est complet et la commune a ouvert un autre cimetière 2 km plus bas. Comme il se doit dans la tradition chrétienne, la chapelle est orientée vers l’Est. 

 

Cimetiere-de-Notre-dame-du-Bois-Vert.jpg

M. Robert Faure, historien du Champsaur (qui écrit très régulièrement dans ce blog) signale quelque chose d’intéressant dans son « Encyclopédie du Champsaur ».  Il écrit « beaucoup de nobles du Champsaur venaient se faire enterrer en ce lieu ».

Aujourd’hui  le village La Fare a décidé  de ne plus agrandir le cimetière, en grignotant la forêt qui se trouve juste derrière, car le lieu est touristique et de nombreuses promenades passent par là. On remarquera qu’il n’y a aucun mur d’enceinte, ce qui permet au lieu de s’intégrer parfaitement au cadre de verdure, un peu comme un cimetière irlandais.

Des fouilles réalisées au XIXeme siècle dans ce cimetière ont permis de retrouver des parures de bronzes datant de l’antiquité (fondues malheureusement au XXeme ), des tombes en dalles et des caveaux voûtées de la même époque. A priori il s’agirait donc de la fin de l’antiquité (VIeme ou VIIeme siècle) date du tout début du pélerinage et de la première chapelle.

.

Certaines tombes sont très anciennes 

 Tombe gardien refuge napoleon

On peut repérer dans ce cimetière des tombes très anciennes ou curieuses comme celle-ci. Il s’agit de la pierre tombale du gardien du refuge Napoléon au col de Manse. Il était né en 1816. En médaillon une photo ancienne (coll.Robert Faure) où l’on repère mieux les reliefs et les dessins .

J’ose donner une interprétation : le triangle sur la gauche évoque bien-sûr la Trinité qui est resplendissante de lumière. Je pense que cela n’a rien à voir (puisqu’il s’agit d’un cimetière chrétien), avec le triangle franc-maçon. Sur la droite, les deux mains croisées sont étonnantes. On peut supposer qu’elles symbolisent l’amitié, la fraternité. Les 2 ogives de la tombe, pourraient alors évoquer, (personnellement  j’ai de suite pensé à ça),  une Bible ouverte, qui enseigne d’une part l’amour de Dieu (symbole de gauche) et par ailleurs l’amour de nos frères (symbole de droite)…Il est quand même érudit notre gardien du refuge Napoleon ! Je n’ai retrouvé aucune explication sur internet pour cette tombe si inhabituelle et surprenante. Curieux aussi qu’il n’y ait pas de croix au dessus, à moins qu’elle n’ait été cassée ….. 

Sur cette tombe on peut déchiffrer ceci :

 

traitBlache Etienne né le

le 1er septembre 1813 au

«Serre» Hameau du Noyer

Gardien au refuge Napoleon

«col de Mance» Décédé le 17 juillet 1901

Priez pour lui

 

Voici un commentaire intéressant de Robert Faure (historien du Champsaur):

 

 « …… on peut penser que le gardien du refuge du col de Manse était un membre influent de la chapelle Grégoire des patarons du Villard de Laye. Le symbole gravé sur sa stèle est en effet le triangle que les Patarons imposaient même sur leurs croix pour bien affirmer leur croyance en la Sainte Trinité.

C’est dommage qu’on ait si peu de documents sur les Patarons : archives catéchismes… »

M. Robert Faure a écrit un article intéressant dans ce blog sur la secte des patarons dans le Champsaur. Pour le lire cliquez ICI.

 

 

Notre-Dame-du-Bois-Vert.jpg

Cette chapelle (reconstruite en 1685) a été restaurée une première fois en 1840 et une deuxième fois en 1925  par Antoine Chaix, champsaurin émigré aux USA et qui grâce à une fortune importante acquise là-bas  a pu entreprendre des travaux sur la chapelle, construire un cénotaphe en mémoire de sa mère Mélanie Taix (originaire de Chaudun), une fontaine et mettre plusieurs statues dont une de St Vincent de Paul (voir photo plus loin) étonnante.

La façade est un mur-clocher  comportant deux cloches.

 

 

Chapelle-Notre-Dame-de-Bois-Vert.jpg

 Intérieur de la Chapelle. A remarquer sur le tabernacle, une statue de la Sainte Vierge à l’Enfant baptisée « Notre Dame des Victoires « .

Elle est composée d’une nef unique et d’une abside surbaissée.  A remarquer sur le mur de droite des dessins polychromes qui sont des vestiges de la décoration existante avant la restauration de 1840. Chaque année un grand pélerinage avait lieu à Notre Dame de Bois Vert le jeudi de l’ascension et le lundi de Pentecôte. Les pélerins partaient très tôt de Saint Bonnet ou de La Fare revétus pour certains d’aubes brodées, portant des bannières, pour arriver jusqu’à cette chapelle. La montée se faisaient au rythme des chants, des psaumes et des prières. Lorsqu’il y avait foule, la messe était dite en plein air. Ensuite le pélerinage se terminait par un pique-nique sur la prairie qui entoure la chapelle. On comprend que beaucoup aient voulu se faire enterrer en ce lieu qu’ils avaient fréquenté toute leur vie et qui est si paisible. Aujourd’hui le lieu est encore très visité  en particulier le 15 Août.

 

 

 

Notre-Dame-de-Bois-vert-La-Fare.jpg

Voici donc la fameuse statue de St Vincent de Paul mise en place par Antoine Chaix, avec une plaque indiquant « A Saint Vincent de Paul, ami des pauvres. M. Antoine Taix. Reconnaissant ». Il est en habit liturgique ( y compris l’étole) et coiffé de la calotte. La main droite tient le crucifix comme s’il indiquait le Chemin à suivre (d’où l’angle de ma prise de vue) et sa main gauche est sur le coeur. 

A remarquer également sur le faîte de la chapelle une belle statue métallique de la « Vierge tenant l’enfant Jésus. » En arrière le mont Moutet et sa falaise majestueuse.

 

Le Cénotaphe. 

 

Cenotaphe-Notre-Dame-de-Bois-Vert.jpg

  Le cenotaphe  et la stèle dédiée à « sa soeur bien-aimée » 

 

Le cenotaphe a été construit en 1925 par Antoine Taix. Il s’agit d’un monument érigé à la mémoire  de sa mère Mélanie Taix (originaire de Chaudun) mais qui ne contient pas sa dépouille. Comme nous le disions plus haut, Antoine Taix champsaurin d’origine, avait fait fortune aux USA, et en 1925 il avait décidé de rénover la chapelle de ND de Bois Vert, mettre 2 grandes statues (St Vincent de Paul et Saint Clair qui se trouve dans le cénotaphe) 2 vitraux, une stèle-fontaîne dédiée à sa soeur.

Ce cénotaphe mesure environ 3m de côté. A l’intérieur de trouve une table et deux bancs de pierre (j’ai été surpris car pique-niquer dans un cénotaphe…..) dominés par une grande statue de St Clair. De part et d’autre 2 vitraux : l’un représentant Ste Mélanie (la sainte protectrice de sa mère) et l’autre le représentant lui-même en présence de 2 indiens. Cet ouvrage en maçonnerie est surmonté d’une coupole métallique surplombée d’une croix ajourée. 

 

Antoine Taix

Le vitrail de gauche représente Antoine Taix entouré d’une squaw et de d’un chef indien dont il serre la main. Il s’agit d’un souvenir personnel des Amériques. En bas nous remarquerons la présence d’un chien. A droite un vitrail de Ste Mélanie sainte patronne de sa mère Mélanie Taix.

 

Melanie-Taix.jpg

  A l’entrée de cenotaphe, Antoine Taix a mis une plaque commémorative en 1935. 

 

 

La stelle dédiée à sa soeur.

 

Stele-Notre-dame-bois-vert.jpg

Cette stèle se trouve juste à côté du cénotaphe. Elle est dédiée à sa « sœur bien aimée Rosa Taix, infirmière et garde-malades, 5000 nuits…..sic  »  qui a été inhumée aux USA. 5000 nuits, après calcul, représentent 40 années de travail au rythme de 3 nuits par semaine (plein temps). Elle est faite de marbre blanc, reposant sur un socle de marbre gris et comme pour sa mère une plaque commémorative a été apposée. De part est d’autre s’écoule un filet d’eau……de source …….et bien froide.

 

 

ND-bois-vert-stele.jpg

La stèle vue sous un autre angle. Dans plusieurs documents, cette stèle est dénommée « oratoire-fontaine », ce qui ne me paraît pas très exact. Un oratoire invite à la prière ce qui n’est pas le cas. C’est une stèle commémorative.  Initialement le sommet du monument possédait une copie de la statue de Laurent le magnifique de Michel Ange. Elle a malheureusement disparu. 

 

Souvenirs….

 

ND bois vert hiverBelle photo du Cenotaphe de Notre dame de Bois Vert en hiver (photo M. Servel)

.

.

Chapelle Notre Dame de Bois Vert

La chapelle vue d’un drone (très basse altitude  : 15m environ)

.
.

Notre Dame de Bois vertNotre dame de Bois Vert vue de drone en janvier 2017. Altitude environ 70m.

 

 

Notre-dame-de-Bois-vert.jpg

 La chapelle  (collection Robert Faure)

 

 

Notre-Dame-de-Bois-vert--2-.jpg

 Communion solennelle pour 26 jeunes filles entourées de leur famille et des prêtres. (collection Robert Faure).

 

 

Chapelle-de-bois-vert.jpg

  Fontaine-oratoire Saint Clair près de la chapelle de Bois-Vert . Collection Robert Faure 

.

.

Oratoire-pres-de-St-Bonnet

A la belle saison de nombreux pélerins et groupes de jeunes montaient à Notre Dame de Bois-Vert pour un pélerinage. (photo col. Robert Faure). 

 

Nouveau cimetière de La Fare 

.

Nouveau cimetière de La Fare 2Deux kilomètres plus bas, le nouveau cimetière de La Fare. 

 

Pour lire l’article sur Notre Dame de La Salette Cliquez ICI 

Pour revenir à L’Accueil Cliquez ICI 

Leave a Reply

*

2 comments

  1. Pingback: Mémoire du Champsaur – Pèlerinages et vie chrétienne dans le Champsaur

  2. Pingback: Mémoire du Champsaur – Pélerinage de La Salette

Next ArticleAncelle station de ski